Jeff Bezos, PDG d’Amazon, fait fructifier sa fortune de 24 milliards de dollars grâce à la pandémie de coronavirus

La fortune du milliardaire Jeff Bezos fait un grand bond grâce à COVID-19, d'ou l'homme le plus riche

La fortune du milliardaire Jeff Bezos fait un grand bond grâce à COVID-19, d’ou l’homme le plus riche du monde vit une bonne année 2020.

Bezos détient 11 % des parts d’Amazon, qui connaît une forte hausse des ventes, alors que les consommateurs sont pratiquement en quarantaine.
 En effet, le PDG d’Amazon, et le milliardaire Jeff Bezos, est l’un des rares milliardaires à avoir vu sa valeur nette augmenter depuis le début de l’année 2020.
Le cours de l’action Amazon a grimpé de 5,3 % pour atteindre un nouveau sommet mardi 14 avril 2020, grâce à la demande élevée d’achats en ligne provoquée par la crise des coronavirus. Ce qui fait de la fortune de Jeff Bezos : 24 milliards de dollars en 2020 depuis le début de la pandémie de coronavirus, selon la BBC. Soit une augmentation d’environ 20 % au cours des quatre derniers mois, pour atteindre 138 milliards de dollars.
Le fondateur d’Amazon, le milliardaire Jeff Bezos qui détient 11 % des parts de la société, a maintenant une valeur nette de 138 milliards de dollars. Son ex-femme Mackenzie Bezos, qui a conservé une participation de 4 % dans Amazon après leur divorce, a maintenant une valeur nette de 45,3 milliards de dollars, ce qui la place au 18e rang du classement Bloomberg. Ce dernier note que la valeur nette des 500 personnes les plus riches du monde a chuté de 553 milliards de dollars cette année, les milliardaires du pétrole ont été particulièrement touchés, mais leur richesse combinée a augmenté d’environ 20 % par rapport au niveau le plus bas du 23 mars.
Les analystes affirment à Bloomberg que les ultra-riches et les chefs d’entreprise se sont lancés dans une frénésie d’achats, s’emparant d’actions dans des secteurs durement touchés alors que les prix sont bas. Nick Paumgarten du New Yorker s’intéresse à certaines personnes prêtes à faire fortune grâce à la pandémie – si les économies rebondissent aussi vite qu’elles le prévoient. Il note que de nombreux investisseurs ont vu d’autres faire d’énormes profits après la crise financière de 2008 et ne veulent pas passer à côté cette fois, mais la crise financière que COVID-19 laisse dans son sillage est peut-être une toute autre créature. « Personne ne sait rien », écrit-il. « La seule chose que nous pouvons assurer, c’est que la douleur sera injustement répartie.
Histoire d’Amazon
Le store d’Amazon, un mois après le lancement, avait déjà expédié des commandes dans les 50 États et 45 pays, selon une biographie de Brad Stone datant de 2013 et intitulée The Everything Store : Jeff Bezos et l’ère de l’Amazonie.
Durant les cinq premières années d’Amazon, le nombre de comptes clients est passé de 180 000 à 17 millions. De plus, les ventes sont passées de 511 000 dollars à plus de 1,6 milliard de dollars.
Les investisseurs de poids ont investi massivement dans l’entreprise, au milieu de la première vague d’enthousiasme pour les dotcoms.
L’entreprise est entrée en bourse en 1997, a levé 54 millions de dollars et a fait de M. Bezos, qui avait aidé à emballer les commandes de livres, l’un des hommes les plus riches du monde avant l’âge de 35 ans.
En 1999, Time Magazine l’a nommé l’un des plus jeunes de l’année à ce jour, le surnommant le « roi du e-commerce ».

Laisser un commentaire