L’histoire derrière les souffrances des Noirs Africains en Amérique et au monde entier

souffrance des noirs au monde Amérique

La souffrance des Noirs en tant que race, quelle que soit leur richesse, leur intelligence, leur niveau d’éducation et où qu’ils se trouvent sur la surface de la planète, doit être imputée à la tête des dirigeants africains, y compris à l’ensemble des Noirs africains du continent. Par extension, la souffrance de nos descendants en Europe et surtout aux États-Unis d’Amérique et en Amérique centrale doit être imputée de la même manière aux Africains noirs continentaux.

Dans cette Amérique du XXIe siècle, pourquoi les Afro-Américains, donc la progéniture de nos ancêtres qui ont été capturés, transportés dans ce qui était alors le Nouveau Monde (l’Amérique) et contraints à un esclavage dénigrant, auraient-ils à subir la visite des sauvages de l’esclavage après la suppression et l’abolition de la traite des esclaves au XIXe siècle ? Pourquoi les Noirs américains (Afro-Américains), après avoir obtenu des droits civiques en Amérique, au cours desquels des manifestations publiques pacifiques ont fait des victimes, notamment celle de Martin Luther King Jnr, sont-ils maintenant contraints à l’âge sombre de la discrimination, du racisme, du harcèlement et du meurtre, sur les caprices de certaines personnes qui s’attribuent la suprématie blanche ?

Aux États-Unis (USA), au moment où nous parlons, certains policiers blancs pensent qu’ils ont le droit de tuer des Noirs sans jamais être punis pour leurs actes. Il existe de nombreux cas où ils ont tué illégalement des personnes de couleur noire et s’en sont tirés d’où leur joyeuse propension à tuer sans se laisser décourager, Quel que soit le lieu, l’heure et le délit prétendument commis par l’homme noir (le coupable).

Quels que soient les mauvais traitements infligés en permanence aux Noirs américains ou aux Noirs, que ce soit aux États-Unis, en Europe, en Chine ou en Afrique, je pense que nous devons en rendre responsables les dirigeants noirs africains et les Noirs du continent africain. La cause lointaine des souffrances des Noirs, où qu’ils se trouvent à la surface de la terre, réside dans l’attitude corrompue, myope, égoïste et incompétente des dirigeants africains et dans l’attitude nonchalante des citoyens africains pendant que leurs dirigeants s’en sortent joyeusement avec leurs crimes ruineux.

L’argent nécessaire pour que les pays africains en développement nous gagnent le respect en tant que peuple ou pays civilisé, intelligent et développé, finit par être détourné par quelques dirigeants et leurs agents et adjoints. L’argent ainsi volé par nos dirigeants politiques et leurs acolytes, pour priver les pays des fonds nécessaires à leur développement, finit par être déposé sur les comptes bancaires offshore de ces dirigeants au profit direct des économies des pays blancs déjà avancés qui considèrent les dirigeants africains et les Africains, ou en général les Noirs, comme des êtres non civilisés et sous-humains ne méritant pas d’habiter la terre aux côtés des Blancs supérieurs.

souffrance des noirs au monde Amérique

Alors que les dirigeants africains détournent les fonds, nous avons dans leurs pays des personnes qui les soutiennent, tandis que la majorité d’entre eux, timides, restent discrets dans l’espoir d’éviter, d’attaquer ou de subir la colère de leurs dirigeants s’ils s’exprimaient contre leur attitude de voleurs. En gardant notre silence par peur, cela signifie que nous consentons à ce que nos dirigeants détournent des fonds publics tout le temps en toute impunité. Nous finissons alors par regarder vers les Blancs pour obtenir tous les éléments essentiels de la vie. Pourquoi certains d’entre eux ne profiteraient-ils pas de nos ennuyeux scrupules parasitaires pour nous considérer comme une race de personnes qu’il vaut la peine d’exterminer, mais de façon intelligente et progressive ?

Il y a une histoire de Caucasiens ou de Blancs qui se moquent des Japonais et des Chinois en tant que personnes jaunes et courtes aux yeux plissés. Dès que les Japonais sont devenus une puissance économique mondiale au XXe siècle, juste après les États-Unis, personne ne pouvait plus se moquer d’eux. Ils ont gagné le respect du monde entier, la plupart des Blancs européens et américains ayant peur d’eux, voire se prosternant devant eux. Maintenant que la Chine est la deuxième économie mondiale, qu’elle est sur le point de dépasser les États-Unis et qu’elle est une superpuissance militaire, personne ne peut plus se moquer d’eux comme au XXe siècle.

D’après ce qui précède, on pourrait dire que ce n’est pas par votre taille, votre poids, votre âge ou la couleur de votre peau que vous serez non respecté ou respecté, mais par la mesure dans laquelle vous exploitez ou non vos potentiels illimités, en tant que race de personnes et continent de nations. Si les pays d’Afrique noire devaient se développer pour améliorer les conditions de vie de leur population, comme l’ont fait les Japonais et les Chinois, croyez-moi, les Noirs du monde entier gagneraient le respect des Blancs sans qu’aucun Noir ne soit jamais méprisé, tué ou maltraité pour le fait d’être noir, comme c’est le cas aux États-Unis et en Chine.

Les Africains noirs ordinaires ont le devoir de ne pas soutenir les dirigeants africains qui ne sont pas visionnaires mais aussi très corrompus pour voler les fonds de leur nation afin de réduire leur peuple à la mendicité. Les mendiants n’ont pas le choix d’exiger d’être traités avec équité et respect. Nous sommes très en retard sur le temps, chers compatriotes africains noirs.

Un Japonais ou un Chinois pourrait-il être traité et tué comme l’Afro-Américain George Floyd a été tué à Minneapolis, aux États-Unis, par un cuivre blanc le lundi 25 mai 2020 ? Non, non et non ! Qu’est-ce qui pourrait pousser le cuivre blanc de la troisième vidéo à dire qu’il ne tue que des Noirs ? N’est-ce pas parce qu’on considère que les Noirs ne sont pas dignes de vivre parce qu’ils sont une bande d’inutiles qui ne s’intéressent qu’au sexe, à la drogue, à la possession de grandes richesses sans les gagner correctement mais de façon douteuse ? Nous, les Africains noirs, avons honte de ce qui arrive à nos petits-enfants et arrière-arrière-petits-enfants aux États-Unis.

Laisser un commentaire