application StopCovid france

Après des semaines de débats intenses, le gouvernement en France a publié son application de recherche de contacts StopCovid. Alors qu’elle était censée être disponible sur iOS et Android, elle n’est disponible que sur le Play Store pour le moment.

La France ne compte pas sur l’API de recherche de contacts d’Apple et de Google. Un groupe de chercheurs et d’entreprises privées ont travaillé sur une structure distincte et centralisée. Le serveur vous attribue un identifiant permanent (un pseudonyme) et envoie à votre téléphone une liste d’identifiants éphémères dérivés de cet identifiant permanent.

Comme la plupart des applications de recherche de contacts, StopCovid s’appuie sur la technologie Bluetooth Low Energy pour établir une liste complète des autres utilisateurs d’applications avec lesquels vous avez interagi pendant plus de quelques minutes. Si vous utilisez l’application, elle collecte les identifiants éphémères des autres utilisateurs autour de vous.

Si vous utilisez StopCovid et que vous êtes diagnostiqué COVID-19-positif, votre médecin, votre hôpital ou votre centre de dépistage vous remettra un code QR ou une chaîne de lettres et de chiffres. Vous pouvez choisir d’ouvrir l’application et d’entrer ce code pour partager la liste des identifiants éphémères des personnes avec lesquelles vous avez interagi au cours des deux dernières semaines.

Le serveur marque alors toutes ces identités éphémères comme appartenant à des personnes qui ont été potentiellement exposées au coronavirus. Sur le serveur, chaque utilisateur est à nouveau associé à un score de risque. Si ce score dépasse un certain seuil, l’utilisateur reçoit une notification. L’application lui recommande alors de se faire tester et de suivre les instructions officielles.

Depuis le tout début, le protocole français de recherche des contacts ROBERT a soulevé certaines préoccupations en matière de protection de la vie privée. Des centaines d’universitaires français ont signé une lettre demandant des garanties. En particulier, ils ont déclaré qu’il n’était pas clair si une application de recherche des contacts serait utile pour lutter contre l’épidémie de coronavirus.

La CNIL, l’organisme français chargé de la protection des données, a déclaré que l’application était conforme au cadre réglementaire français. Mais la CNIL a également ajouté une longue liste de recommandations pour protéger la vie privée des utilisateurs de l’application.

La semaine dernière, le Parlement a voté en faveur de la publication de l’application de recherche des contacts. Mais ce fut un débat compliqué, avec beaucoup d’idées fausses et quelques objections intéressantes.

Maintenant, voyons comment les gens réagissent à la sortie de l’application et s’ils la téléchargent réellement. Le gouvernement a déclaré qu’il n’y aura pas de conséquences négatives si vous n’utilisez pas StopCovid, ni de privilège si vous l’utilisez.

Une chose est sûre : ne pas lancer l’application iOS en même temps que l’application Android introduit une certaine confusion. L’application la plus téléchargée sur l’App Store iOS en France est actuellement STOP COVID19 CAT, une application d’information sur la santé du gouvernement de Catalogne.


 LE CANNABIS ET LE CORONAVIRUS: QUELLE RELATION ?

Article similaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *