L’UE a déclaré vendredi, à l’issue d’une réunion des ministres de l’intérieur de l’Union, que l’ouverture de ses frontières aux voyageurs du reste du monde ne devrait pas intervenir avant juillet.

L’UE à 27 a fermé ses frontières aux voyages non essentiels en provenance d’Asie, des Amériques et d’autres régions du monde dans le cadre des efforts visant à ralentir la propagation du coronavirus.

L’interdiction expire actuellement le 15 juin, mais Ylva Johansson, la commissaire européenne chargée des affaires intérieures, a déclaré que les ministres « préféraient nettement » la prolonger.

Des restrictions sont également toujours en vigueur entre certains États membres de l’UE, mais elles sont lentement levées et la Commission espère que ce processus sera bientôt achevé.

« Cela signifie que les contrôles aux frontières intérieures seront levés d’ici la fin juin… nous devrions envisager la levée progressive des restrictions sur les voyages non essentiels vers l’UE début juillet », a déclaré M. Johansson aux journalistes.

Les ministres de l’intérieur ont convenu de coordonner leurs actions, mais les décisions concernant la levée des restrictions aux frontières relèvent des gouvernements nationaux, et non de Bruxelles.

Article similaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *