Deux nouveaux projets de distribution d’eau potable en cours au Maroc

eau potable Maroc

Le gouvernement du Maroc, à travers son pilier de stratégie énergétique et bras du secteur de l’eau et de l’assainissement, plus connu sous le nom d’Office national de l’électricité et de l’eau potable (ONEE), s’apprête à lancer deux nouveaux projets d’approvisionnement en eau potable dans la province de Chichaoua, dans la région marocaine de Marrakech-Tensift-Al Haouz.

Ces projets d’approvisionnement en eau au Maroc notamment, sont le raccordement des communes rurales de Mzoudia et Guemassa à la canalisation régionale de Chichaoua qui part du barrage d’Abou El Abass Essabti, situé dans l’oued Assif El Mal.

La commune de Guemassa sera reliée par un pipeline de 11 km tandis que la commune de Mzoudia sera reliée par un pipeline de 24 km. Les projets ne devraient pas seulement bénéficier au centre des deux communes, mais aussi à 20 villages et 5 villages entourant respectivement les centres des communes de Guemassa et de Mzoudia.

L’objectif principal des projets est de contribuer à l’expansion de l’accès à l’eau potable dans les régions rurales de la province de Chichaoua et de combler le déficit en eau causé par des années répétées de sécheresse dans ces régions.

Le financement des projets

Les deux projets d’approvisionnement en eau au Maroc seront financés par la Banque allemande de développement (KFW), une banque de développement publique allemande, basée à Francfort, pour un montant de plus de 1,2 million de dollars.

L’institution finance et soutient des programmes et des projets qui impliquent principalement des acteurs du secteur public dans les pays en développement et les économies émergentes, depuis leur conception et leur exécution jusqu’au suivi de leur succès, pour le compte du gouvernement fédéral allemand, et principalement du ministère fédéral de la Coopération économique et du développement (BMZ).

L’objectif de la KFW est d’aider ses pays partenaires à lutter contre la pauvreté, à maintenir la paix, à protéger l’environnement et le climat et à façonner la mondialisation de manière appropriée.

 

CAMEROUN : ISRAËL SOUHAITE INVESTIR DANS DES PROJETS D’EAU DANS LE PAYS

LE LIVRE QUI DÉCRIT LA VRAIE HISTOIRE D’INSTAGRAM: « NO FILTER : THE INSIDE STORY OF INSTAGRAM »

Laisser un commentaire