Les résultats de l’enquête 2020 sur les intentions de voyage, qui a analysé les intentions de voyage de 6 000 Singapouriens après la COVID-19, ont été publiés aujourd’hui. L’enquête visait à comprendre les perspectives de reprise des voyages et les changements dans les comportements de voyage des Singapouriens à la suite de la pandémie.

QUE FAIRE SI VOUS NE POUVEZ PAS ÉTUDIER À L’ÉTRANGER ACTUELLEMENT ?

Première destination de voyage

À moins de six mois de la fin de l’année, un peu plus de la moitié des répondants (54 %) ont indiqué qu’ils voyageront en 2020 dès que les restrictions de voyage seront levées. En outre, 20 % des Singapouriens seraient incités à voyager en 2020 s’il y avait une promotion attrayante, ce qui suggère que les restrictions aux frontières et les prix stimulent la reprise des voyages. Parmi les Singapouriens qui ont l’intention de voyager immédiatement en 2020, les voyageurs du millénaire âgés de 25 à 34 ans sont les plus aventureux (35 %). En comparaison, seuls 22 % des voyageurs âgés de 35 à 44 ans et 11 % des voyageurs âgés de 55 à 64 ans prévoient de voyager dans l’année.

Les pays les plus populaires comme le Japon (23 %), la Thaïlande (12 %) et la Malaisie (11 %) restent les premiers choix des Singapouriens, suivis par l’Australie (8 %), la Corée du Sud (7 %), Taïwan (6 %), la Chine continentale (5 %), la Nouvelle-Zélande (4 %), l’Indonésie (4 %) et le Vietnam (2 %). Quant aux pays du hotspot COVID-19, 25 % de Singapouriens supplémentaires sont prêts à y voyager au cours du premier semestre 2021 (40 %) par rapport à 2020 (15 %), ce qui indique une reprise progressive du tourisme dans les pays les plus touchés.

VOUS EN AVEZ MARRE DE ZOOM ? VOICI 8 AUTRES OPTIONS POUR VOS VIDÉOCONFÉRENCES À ESSAYER.

La nouvelle norme pour voyager

Indicateur de la demande de voyages, 85% des Singapouriens sont prêts à dépenser plus pour leurs prochaines vacances. Quatre Singapouriens sur dix sont prêts à prévoir un budget de 30 % ou plus pour leurs prochains projets de voyage afin de compenser les projets précédemment annulés.

L’économiste en chef de l’Association internationale du transport aérien (IATA), Brian Pearce, estime que les billets d’avion coûteront de 43 à 54 % plus cher que les prix précédents en raison des politiques de distanciation sociale en vol. Même si les Singapouriens ont exprimé leur enthousiasme pour leurs prochaines vacances, la plupart d’entre eux sont motivés par la valeur de leurs dépenses de transport. 72 % des personnes interrogées ont déclaré qu’elles seront dissuadées par la hausse du prix des billets d’avion et qu’elles attendront les prix promotionnels avant de faire leurs projets de voyage.

Cela se reflète dans les 58 % de personnes interrogées qui déclarent que les prix promotionnels les inciteront à reprendre leurs voyages en 2020, ce qui suggère encore une fois que les Singapouriens sont motivés par des valeurs. Les promotions « Payez maintenant, voyagez plus tard » semblent être une option viable pour les Singapouriens, plus de 70 % d’entre eux indiquant qu’ils auront envie d’acheter si les réductions sont au moins à moitié prix ou plus. Parmi les autres facteurs susceptibles d’influencer leur achat figurent la flexibilité du séjour et l’éligibilité à un remboursement intégral.

Les alternatives des programmes de voyage

Compte tenu de l’annulation des projets de voyage en 2020, 28 % des personnes interrogées ont déclaré qu’elles allaient plutôt économiser l’argent. Les séjours sur place (15 %), le shopping (14 %) et la visite d’attractions touristiques locales (5 %) font partie des options alternatives pour les Singapouriens.

LES PLATES-FORMES D’ARGENT MOBILE SONT INTERDITES AU ZIMBABWE
LE PODCAST: LA DOMINANCE DE SPOTIFY, ET L’IMPACT DU COVID-19
Article similaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.