Le Maroc a été classé 12ᵉ dans la liste des pays disposant du réseau ferroviaire à grande vitesse le plus avancé, publiée par le site web ferroviaire Omio.

Le classement a analysé les principales infrastructures ferroviaires à grande vitesse dans le monde et a identifié les 20 premiers pays disposant du réseau le plus avancé. Les facteurs pris en compte sont notamment : la vitesse opérationnelle et record des trains, les kilomètres de voies ferrées existantes et les kilomètres de voies à grande vitesse en cours de construction.

LA CULTURE DES BERBÈRES MAROCAINS : UN DÉFI À RELEVER

La Chine, le Japon, l’Espagne et la France ont pris les quatre premières places du classement, qui porte également sur la capacité des trains à circuler à une vitesse égale ou supérieure à 200 km/h (120 mph).

Surnommé « Al Boraq« , le train à grande vitesse du Maroc a été réalisé en sept ans pour un coût total de 3 milliards de dollars. Il relie les pôles industriels de Tanger à Casablanca via Kénitra et Rabat.

Le train circule à une vitesse pouvant atteindre 320 km/h, ce qui réduit la durée du trajet de Tanger à Casablanca à 2 h 10 min, au lieu de 4 h 45 min.

Un an après son lancement, le TGV marocain a transporté 2,5 millions de personnes en 2019 et a constitué un atout pour le développement économique et le tourisme.

Les services de trains à grande vitesse ont permis de réduire le trafic de 600 000 voitures et de 58 400 voyages en bus par an, contribuant ainsi à réduire les accidents de la route.

LE MAROC CONTINUE D’UTILISER LA CHLOROQUINE MALGRÉ LA POLÉMIQUE

Article similaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *