Voyager en toute sécurité est déjà possible, selon l’agence de tourisme des Nations unies, qui reproche aux gouvernements de ne pas faire « tout leur possible pour que les gens voyagent à nouveau ».

tourisme
  • L’Organisation mondiale du tourisme s’est élevée contre les gouvernements qui se focalisent trop sur la santé et pas assez sur la réouverture des frontières au tourisme.
  • Selon l’agence, les gouvernements devraient « adopter pleinement » des mesures telles que les tests rapides dans les ports et les aéroports, ainsi que les applications de suivi et de traçabilité.

L’Organisation mondiale du tourisme (OMT) des Nations unies souhaite que les gouvernements « fassent tout ce qui est en leur pouvoir pour que les gens puissent à nouveau voyager ».
Dans une déclaration faite cette semaine, le secrétaire général de l’agence, Zourab Pololikachvili, a critiqué les gouvernements pour leur « trop grande attention » à la santé et a décrit comme « insuffisante » la « réouverture des frontières au tourisme » observée jusqu’à présent.
Citant la « chute soudaine et rapide des arrivées de touristes » causée par la pandémie de coronavirus, l’OMT a déclaré que les gouvernements ont « la responsabilité de protéger les entreprises et les moyens de subsistance ».
L’agence basée à Madrid a estimé en juillet qu’un effondrement des voyages entre janvier et mai a coûté 320 milliards de dollars, soit trois fois les pertes subies par le tourisme pendant la crise financière de 2007-2009 et l’équivalent du produit intérieur brut de la Colombie.

 

Après la forte augmentation du nombre de cas de coronavirus en mars, l’Organisation mondiale de la santé, une autre agence des Nations unies, a déclaré que l’épidémie était une pandémie.
Les pays ont imposé des mesures de verrouillage et de limitation des frontières qui ont fait chuter le nombre de voyageurs internationaux de 98 % par rapport à l’année précédente en mai, a déclaré l’ONUST.

PEUT-ON VRAIMENT ATTRAPER LE CORONAVIRUS EN UTILISANT LES TOILETTES PUBLIQUES ?

Les autorités devraient maintenant « adopter pleinement » des mesures préventives telles que « des tests rapides mais rigoureux dans les ports et les aéroports » ainsi que des applications de traçage et de suivi – qui, selon l’OMT, « ont le potentiel de favoriser le redémarrage du tourisme en toute sécurité ».
Si les restrictions européennes ont été assouplies à partir de juin après la chute du nombre de nouveaux cas quotidiens, de nombreuses frontières asiatiques restent fermées aux touristes.

voyager en toute sécurité

 

Des pays tels que Singapour ont introduit des restrictions de voyage dès janvier – peu après l’annonce de l’apparition d’un virus en Chine, source d’environ un cinquième des visiteurs de Singapour.

Plus de 781 000 décès liés aux coronavirus ont été enregistrés dans le monde, selon les données officielles rassemblées par l’université Johns Hopkins.

Laisser un commentaire