Le futur de l`enseignement en ligne

Avec le programme de vaccination en cours, les institutions académiques ouvrent maintenant leurs portes pour que les étudiants reviennent sur le campus. La question est maintenant de savoir si l’enseignement et l’apprentissage en ligne se poursuivront dans l’ère post-Covid-19 et quel sera l’impact d’un tel changement sur le marché mondial de l’éducation.

L’état d’esprit des étudiants a radicalement changé au cours de l’année écoulée. Une récente enquête mondiale menée par Chegg.org auprès des étudiants a révélé que 78 % des étudiants de l’enseignement supérieur en Malaisie préféreraient l’apprentissage en ligne aux sessions traditionnelles en face à face si cela permettait de réduire les frais de scolarité.

Une tendance similaire est également observée dans d’autres pays. Par exemple, la préférence pour l’apprentissage en ligne est de 83 % au Canada et de 78 % en Chine.

Il est prouvé que l’apprentissage en ligne peut être plus efficace à plusieurs égards. Les recherches indiquent que l’apprentissage en ligne permet de mieux retenir les informations et prend moins de temps. En moyenne, les étudiants retiennent entre 25 % et 60 % de matière en plus lorsqu’ils apprennent en ligne, contre seulement 8 % à 10 % dans une salle de classe.

En général, l’apprentissage en ligne nécessite 40 à 60 % de temps en moins par rapport à une salle de classe traditionnelle.
Cependant, de nombreux défis doivent être relevés si l’on veut que l’apprentissage en ligne soit maintenu une fois la pandémie terminée. Deux d’entre eux méritent d’être mentionnés.

Premièrement, l’accès numérique dépend de la disponibilité de connexions fiables à l’internet. Au sein de l’OCDE, un club de pays majoritairement riches, la fracture numérique s’observe principalement entre les pays et entre les tranches de revenus au sein d’un même pays.

L’année dernière, nous avons vu une étudiante de Sabah grimper à un arbre juste pour obtenir une connexion à l’internet afin de pouvoir passer un examen en ligne.

Une enquête menée par le ministère de l’éducation en 2020 a révélé que 40 % des quelque 900 000 élèves touchés par les fermetures d’écoles ne pouvaient pas suivre les cours car ils n’avaient pas de téléphone ni d’accès à l’internet à domicile avec des données illimitées.

Deuxièmement, de nombreux établissements ne sont pas équipés d’installations informatiques adéquates pour mener à bien les évaluations. En outre, les éducateurs manquent de connaissances et de formation en matière d’informatique.

Voici trois moyens que les établissements d’enseignement peuvent utiliser pour combler la fracture numérique entre les étudiants et les éducateurs, afin de rester pertinents dans la nouvelle normalité de l’enseignement et de l’apprentissage en ligne.

Premièrement, les établissements d’enseignement doivent investir dans l’amélioration de leurs installations informatiques. L’achat de logiciels en ligne, la mise à niveau du matériel existant et la fourniture d’un accès Internet haut débit sont impératifs pour un enseignement en ligne efficace. En 2018, des chercheurs ont constaté qu’après quatre mois et demi d’utilisation d’une appli indienne appelée Mindspark, qui teste les compétences de base en langue et en mathématiques, les enfants faisaient davantage de progrès dans ces domaines.

Deuxièmement, le personnel académique et de soutien devrait être formé pour manipuler des gadgets à la pointe de la technologie. Le personnel académique devrait également être encouragé à acquérir des connaissances pédagogiques en ligne afin d’améliorer la qualité de l’enseignement. Le département informatique de tous les établissements d’enseignement devrait veiller à ce que l’enseignement en ligne se déroule sans problème.

Troisièmement, les établissements doivent repenser leurs programmes d’études existants en adoptant des approches pédagogiques différentes. Ils devraient introduire l’enseignement en ligne sur diverses plateformes. Cela sera conforme au plan directeur de l’éducation en Malaisie 2015-2025, où l’apprentissage en ligne fait partie intégrante de l’enseignement supérieur.

Bien que la pandémie de Covid-19 ait provoqué des perturbations majeures dans l’enseignement et l’apprentissage, elle a également eu un effet salutaire. Elle a poussé les établissements d’enseignement à fournir une meilleure éducation holistique aux étudiants.

 

2 Replies to “Le futur de l`enseignement en ligne”

  1. 1
    Blondell

    Hmm is anyone else having problems with the images on this blog loading?
    I’m trying to find out if its a problem on my end or
    if it’s the blog. Any suggestions would be greatly appreciated.

  2. 2
    Russell

    Hey! I realize this is somewhat off-topic but I needed to ask.
    Does managing a well-established website such as yours take a large amount of work?
    I’m brand new to writing a blog however I do write in my journal daily.
    I’d like to start a blog so I can share my personal experience and thoughts online.
    Please let me know if you have any ideas or tips for brand
    new aspiring bloggers. Thankyou!

+ Leave a Comment