RABAT : Le roi du Maroc Mohammed VI a autorisé une réorganisation de la communauté juive du pays, une « composante » de la culture nationale dans ce pays d’Afrique du Nord, selon le palais royal.

Les mesures ont été présentées lors d’un conseil des ministres en présence du roi et du prince héritier, au palais royal de Rabat.

Agissant sur « instruction royale », le ministre de l’Intérieur Abdelouafi Laftit a proposé la création de nouvelles instances représentatives, reconnaissant la tradition juive comme « une composante de la riche culture marocaine », selon l’agence de presse officielle MAP.
La communauté juive du royaume est estimée à 3 000 personnes, soit la plus importante d’Afrique du Nord.

Suite à des consultations avec les dirigeants juifs, l’initiative du roi Mohammed prévoit la création d’un Conseil national de la communauté juive marocaine, d’une Fondation du judaïsme marocain chargée de protéger le patrimoine de la communauté et d’une Commission des juifs marocains à l’étranger.

La communauté juive du royaume remonte à l’antiquité et s’est développée au 15ème siècle avec l’expulsion des Juifs d’Espagne.

Dans les années 1940, elle comptait 250 000 membres, soit 10 % de la population du pays, mais l’émigration massive a suivi la fondation d’Israël en 1948.
Environ 700 000 Israéliens se disent d’origine marocaine et entretiennent des liens étroits avec leur pays d’origine.

Cette nouvelle organisation du judaïsme marocain s’accompagne d’une croissance dans toute une série de domaines des liens entre le Maroc et Israël.
Israël et le Maroc ont établi des relations diplomatiques en décembre 2020 dans le cadre des accords d’Abraham soutenus par les États-Unis, qui ont vu plusieurs pays arabes normaliser leurs relations avec l’État juif.

La présence du roi Mohammed à la réunion était sa deuxième apparition publique en trois jours, accompagné du prince héritier Moulay El Hassan, au milieu de l’intérêt public pour la santé du monarque après deux opérations cardiaques depuis 2018 et un diagnostic de COVID-19 en juin.

Dimanche, le roi a dirigé des prières dans une résidence royale à Sale, près de Rabat, à l’occasion de l’Aïd Al-Adha.

Article similaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *