La Chine « se félicite » du retour des étudiants étrangers et prendra les dispositions nécessaires pour les aider à reprendre leurs études en Chine, a déclaré un représentant du gouvernement.

Le porte-parole du ministère des affaires étrangères, Wang Wenbin, a fait ces remarques lors d’une conférence de presse le 21 juillet, en réponse à une question sur la date à laquelle les étudiants indiens pourront revenir dans le pays.

Cette déclaration est intervenue après que le Premier ministre chinois Li Keqiang a déclaré le 19 juillet que la Chine était prête à reprendre et à augmenter les vols internationaux « de manière ordonnée ».

S’adressant à des chefs d’entreprise lors d’un dialogue au Forum économique mondial, M. Keqiang, qui est le second du président chinois Xi Jinping, a déclaré que le pays « améliore régulièrement les politiques de visa et de test COVID » afin de promouvoir « les échanges et la coopération entre la Chine et le monde ».

Un porte-parole de la China International Student Union a déclaré à The PIE News qu’il s’agissait d’une « excellente nouvelle que les responsables de haut niveau fassent des annonces publiques ».

« Nous espérons que davantage d’informations pourront être publiées sur les délais à prévoir afin que les étudiants puissent se préparer en conséquence ».
La Chine n’a jusqu’à présent proposé aucune date précise pour le retour des étudiants internationaux, mais de petits groupes d’étudiants ont commencé à se rendre dans le pays depuis mars de cette année.

Un groupe de 90 étudiants pakistanais s’est rendu en Chine le mois dernier sur un vol affrété, mais plus de 100 étudiants éligibles ont été empêchés de rentrer en raison des tarifs aériens élevés et des restrictions de visa.

Cependant, la majorité des étudiants attendent toujours des informations sur la date à laquelle ils pourront reprendre leurs études en Chine. On estime que 23 000 étudiants indiens attendent toujours de rentrer.

« Je pense que ce n’est rien de plus qu’une déclaration diplomatique », a déclaré l’étudiant pakistanais Talha Khan à The PIE. « Ils n’ont pas donné de date ou de délai précis. S’ils continuent de cette manière, alors nous ne pourrons pas rentrer, même dans deux ans. Tout cela indique qu’ils ne sont pas intéressés à nous rappeler. »

Dans un récent billet de blog, China Admissions, qui aide les étudiants internationaux à s’inscrire dans les universités chinoises, a déclaré qu’il estimait qu’il y avait « moins de 20 000 étudiants internationaux en Chine actuellement, soit moins de 5% qu’avant [la pandémie] ».

L’organisation a déclaré que l’avenir « reste très incertain » et que « l’ouverture sera extrêmement progressive, et pourrait prendre de nombreux mois ou années ».

Article similaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.